Jean-Paul Matifat / Peintures / Desssins / Performances / Installations / Vidéos
La vie la vraie ou un monde merveilleux / True Life or a Marvellous World

p e r f o r m a n c e

9 juin 2001 / Lagny-sur-Marne (77) France
june 2001 / Lagny-sur-Marne (Seine et Marne) France

Participants :
Pascale Chinchole : (lectrice / reader)
Jean-Paul Matifat : (trompette / trumpet)
Christophe Michel : (clarinette / clarinet)
Jean-Marc Morin : (clavier, synthétiseur / keyboard, synthesizer )
matifat, art, performance, caravane, art relationnel
(Extrait de la notice d'utilisation de la « Caravane Messager »)
(Part of the instructions for use of the "Messenger Caravan")


" Votre CARAVANE MESSAGER a été étudiée et mise à l'épreuve pour vous assurer confort et sécurité.

Le but de cette brochure, et des quelques conseils qu'elle contient, est de vous éclairer sur certains détails d'utilisation et d'entretien qui vous sont nécessaires pour vous familiariser avec votre caravane afin que celle-ci vous fasse la longue et agréable utilisation que vous attendez.

Le départ
La conduite
L''entretien
Le démontage d'une roue
Alimentation électrique
Réfrigérateur
Le nettoyage
Le garage d'hiver
Pliante rigide « vagabonde »
Ouverture et fermeture

Le départ

Pour accoupler la caravane au véhicule tracteur :
* S'assurer que le frein de parking est bien serré et que la roue jockey est abaissée.
* Relever les quatre vérins à fond.
* Relever le timon à l'aide de la roue jockey télescopique afin que la boîte d'attache, lorsque vous reculerez votre véhicule vers le timon, se trouve légèrement située au-dessus de la rotule.
* Déverrouiller la poignée de la boîte d'attache et abaisser la roue jockey pour introduire automatiquement la rotule dans la boîte.
* Procéder à l'accouplement électrique et contrôler le bon fonctionnement de toute la signalisation (stop /feux AR/ clignotants).

Avant le départ, s'assurer :
* Qu'aucun plafonnier intérieur n'est allumé.
* Que les placards intérieurs sont bien fermés.
* Que les fenêtres et lanterneau sont fermés.
* Que la table de la dînette est abaissée en position nuit.
* Que le lit abattant et les cloisons de séparation sont bien verrouillés.
* Que le marchepied est bien remonté, le frein de parking desserré et la porte verrouillée (partie haute et partie basse pour les portes en deux partie).
* Ceci vérifié, vous pourrez prendre la route mais n'omettez pas, dès que possible, de vérifier la bonne pression des pneus de la caravane et du véhicule tracteur (qu'il est conseillé de sur-gonfler d'environ 200 g à l'arrière.
Répartissez les charges à l'intérieur de votre caravane afin de maintenir son poids normal à la flèche et éviter de trop charger du côté droit (bas-côté de la route). Si votre caravane possède un lit « tout fait » vous pourrez le mettre en position abaissée pour effectuer votre route.
matifat, art, performance, caravane, art relationnel
La conduite

Tracter une caravane, bien que la conduite soit différente d'un véhicule en solo, n'est pas chose compliquée.
Il est normal d'être un peu timoré lors du premier voyage mais l'on s'habitue très vite à sa présence.
Le démarrage doit se faire lentement, sans emballer le moteur, ce qui aurait pour effet de provoquer des à-coups.
Les vitesses doivent être passées à un plus haut régime qu'en solo.
Bien tenir sa droite mais sans exagération pour le cas où le bas-côté de la route serait en mauvais état.
Ne jamais oublier la largeur, et surtout la longueur totale que représente l'équipage, et qui nécessitent des précautions.
Les virages seront négociés plus au large qu'en solo et seront pris, si nécessaire, après avoir rétrogradé rapidement et en douceur au rapport inférieur.
Les dépassements ne s'effectueront qu'après s'être assuré que la route est bien dégagée devant. Cette manoeuvre est à signaler suffisamment à l'avance pour ne pas surprendre le véhicule qui viendrait derrière. Ne pas hésiter à rétrograder pour se trouver en accélération maximum. Se rabattre ensuite lentement pour ne pas gêner le véhicule dépassé. Manoeuvrer toujours le volant avec douceur afin d'éviter de provoquer des « mouvements de lacets » dangereux. S'il vous arrivait de vous trouver dans cette situation, remettre l'équipage en ligne en donnant un coup de frein relativement sec qui réduira la vitesse, puis accéléré immédiatement après avoir rétrogradé au rapport inférieur si la réserve moteur est suffisante.
En descente, ne jamais accélérer ni doubler, ce qui pourrait être particulièrement dangereux, mais user plutôt d'un rapport inférieur et de son « frein moteur ».
Les manoeuvres de marche arrière seront un peu délicates à réussir au début et il sera nécessaire de se « faire la main » sur une petite route tranquille. Il faut savoir que plus ces manoeuvres seront effectuées lentement mieux elles seront réussies.
Pour opérer ces manoeuvres et si votre caravane n'est pas munie d'un recul automatique, neutraliser l'action des freins grâce au système prévu à cet effet sur la tête d'attelage. Le déblocage se fera automatiquement lorsque l'équipage repartira en marche avant.
Ne pas hésiter à utiliser la boîte de vitesses est une règle à observer par tout bon caravanier.
Ne pas oublier que, tels les poids lourds, il faut respecter l'intervalle d'au moins 50 mètres entre véhicules.
matifat, art, performance, caravane, art relationnel
L'entretien

Graissage
Boîte d''attache : faire graisser tous les 5000 km le corps d'attelage par les graisseurs prévus à cet effet (utiliser de préférence une graisse graphitée). Mettre de temps en temps une goutte d''huile sur l'articulation de levier de frein de parking. Lors de vos stationnements prolongés, surtout en bord de mer, protéger votre timon par une housse (en plastique de préférence).
Roue jockey : graisser deux à trois fois par an la vis sans fin intérieure. " etc...
matifat, art, performance, caravane, art relationnel